Les médias de la région de Québec sont  avisés à l'avance, notamment par courriel,  

de la publication de tout nouveau communiqué dans la présente section.

 

 

COMMUNIQUÉ
POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

JEUDI 15 JANVIER 2015 - 15 H 00

 

Le Conseil de quartier de Maizerets encourage la Ville de Québec
à abandonner son projet de biométhanisation

 

C'en est assez que le quartier Limoilou soit considéré comme un des principaux lieux de traitement des matières résiduelles de la Ville de Québec.

Au nom du principe d’équité environnementale, le Conseil de quartier de Maizerets encourage l’administration Labeaume à abandonnerle projet de biométhanisation présenté à la fin de 2014. Il entend également interpeller le ministre du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte aux changements climatiques.

 

« Ce projet de biométhanisation de la Ville de Québec n'a pas cessé de grandir », affirme le président du Conseil de quartier, M. Yvan Ouellet. Le projet initial présenté en 2011 était de taille beaucoup plus acceptable. La Ville de Québec prévoyait initialement transformer les résidus verts en compost à l'extérieur du quartier Maizerets. Le projet présenté en 2014 propose plutôt que tous les résidus de table de source animale ou végétale et tous lesrésidus verts soient traités dans Maizerets. Il servira principalement à fabriquer du méthane et également un digestat. Il n'y a plus de projet de compostage comme tel à l'horizon.

 

Selon le président du Conseil de quartier, « le principal problème avec ce projet, c’est que celui-ci ajoute une charge environnementale supplémentaire dans un quartier déjà en surcharge d’activités industrielles génératrices de dangers potentiels pour la santé de la population ». N'en jetez plus, la cour est pleine et les citoyens de Maizerets ont déjà fait leur part ! Déjà, dans le quartier Maizerets, sur un territoire de deux kilomètres carrés, on retrouve le port de Québec qui va possiblement s'agrandir et qui manipule du vrac solide, une entreprise qui entrepose du vrac liquide dans Le Port,la papetière White Birch, la gare de triage du CN, l'incinérateur de la Ville de Québec, un ferrailleur, une usine de papiers fins, et le garage municipal de la Ville de Québec : toutes ces activités industrielles dans leur ensemble engendrent du bruit, de la poussière ou émettent des gaz, et toutes ces industries génèrent un
fort volume de camionnage.

 

Mises ensemble, ces activités ne sont pas sans conséquence sur la santé publique des citoyen-ne-s. Or, de toute évidence, la Ville de Québec agit dans ce dossier en ne prenant pas en considération cette surcharge d’activités industrielles et les risques et les conséquences environnementales pour les résidents.

« En voulant ajouter de nouvelles charges environnementales dans notre quartier la Ville de Québec démontre-t-elle une réelle préoccupation du cumul des impacts pour la santé publique des citoyens de Maizerets?», se demande M. Ouellet.

Un autre élément ayant motivé la position du Conseil de quartier, c’est qu’il ne semble pas que la Ville de Québec ait produit ou ait rendu publique une analyse de risque qui tienne compte notamment de la proximité d'un terminal de vrac liquide à quelques centaines de mètres du site projeté.

 

Le Conseil de quartier écrira au ministre du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte aux changements climatiques afin, notamment, de lui faire part des inquiétudes du Conseil de quartier suite à la nouvelle version 2014 du projet de biométhanisation et il l'invitera à tenir un processus d'évaluation environnementale sous l'égide du BAPE avant d'autoriser tout déploiement d'une usine de biométhanisation sur le territoire de Maizerets. Le Conseil de quartier souhaiterait également que la Ville de Québec vienne présenter publiquement son projet devant l'ensemble des citoyens de Maizerets et de Limoilou afin d'en vérifier l'acceptabilité technique et sociale.

 

-30-

 

Pour informations : Yvan Ouellet, président du Conseil de quartier de Maizerets
Tél. : 581-888-0544                                                     Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

 

 

Dépassement de la concentration de mercure dans Maizerets

26 février 2014 10:00

COMMUNIQUÉ

Dépassement de la concentration de mercure dans Maizerets
L'incinérateur de la Ville de Québec est mis en cause

À sa réunion d'hier, le Conseil de quartier de Maizerets a rendu public un dépassement de mercure dans l'air de Limoilou, tel qu'indiqué par un échantillon prélevé en octobre 2013.

«Nous avons appris seulement le 13 février dernier, soit quatre mois plus tard, ce dépassement de la concentration de mercure dans l'air pour un échantillon, soit près de 1,7 fois la norme prévue par règlement, estime M. Yvan Ouellet, qui est administrateur élu du Conseil de quartier. Nous essayons toujours de comprendre ce qui est survenu à l'incinérateur et, surtout, de savoir si la situation perdure depuis octobre 2013.

Le Conseil de quartier a également appris que la Ville de Québec aurait l'intention de mesurer le mercure en continu, ce qui est un point positif dans les circonstances, selon M. Ouellet, qui siège également au Comité de vigilance de l'incinérateur de la Ville de Québec comme représentant du Conseil de quartier.

Le Conseil de quartier demande également à la Ville de Québec de prendre tous les moyens pour vérifier s'il y a actuellement des dépassements de mercure à l'incinérateur. Il demande également d'analyser le mercure en continu et non dans des échantillons isolés, puisque c'est là une question de santé publique.

L'échantillonnage et les mesures de concentration de mercure ont été réalisés à l'intérieur de deux campagnes, une en avril-mai et l'autre en octobre 2013. Il en découle qu'il existe une période de plusieurs mois sans que personne ne sache exactement les concentrations de mercure émises par les cheminées de l'incinérateur.

Le Conseil de quartier demandera au Comité de vigilance de l'incinérateur de la Ville de Québec de mettre en œuvre des moyens pour informer rapidement la population des quartiers lors de dépassements au-delà des normes ou lors d'anomalies significatives de fonctionnement de l'incinérateur. Il soumettra également un signalement à la Direction de la santé publique de la Capitale-Nationale, le tout à des fins préventives.

SOURCE

Le Conseil de quartier de Maizerets

POUR INFORMATIONS

Yvan Ouellet
Administrateur du Conseil de quartier de Maizerets
Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Communiquez par courriel pour obtenir les coordonnées téléphoniques de M. Yvan Ouellet.