Le Conseil de quartier a mené ou collaboré
à des dossiers ou à des projets
relatifs au développement du quartier

PLAN DIRECTEUR DE QUARTIER

Un dossier au centre du plan d'action 2014

Ce dossier est «orphelin» depuis plusieurs années et il émerge maintenant pour devenir un dossier prioritaire au Conseil de quartier d'ici les prochains mois. Le plan directeur du quartier Maizerets est un plan de développement du quartier élaboré depuis 2003. Il sera vraisemblablement au centre du plan d'action 2014 du Conseil de quartier.

Sorti de la torpeur à la fin de 2013, le dossier donnera lieu à des démarches par un groupe de travail sur le plan directeur. Le groupe de travail se penchera sur le plan notamment pour faire le bilan des actions qui ont été faites depuis 2003 et faire des recommandations à la Ville de Québec pour l’engagement des sommes restantes, qui sont de l'ordre de 300 000 $.

COMPOSTAGE

Comment retourner la terre à la terre dans le quartier

Un nouveau projet a été mis sur pied en 2013 et sera réalisé en 2014 en collaboration avec un jardin communautaire du quartier. Le projet vise à transformer des résidus de jardin qui ne sont pas réutilisés ou compostés depuis plus d'une décennie en un compost permettant de retourner la terre à la terre.

Le projet amènera la participation d'un groupe communautaire qui fournira l'expertise du compostage aux jardiniers.

ÉCORALLYE DE JUIN 2013

Un projet pilote victime de son insuccès

 

À la suite du légendaire Méga-recyclage tenu pendant près de 10 ans, le Conseil a réalisé un projet pilote visant à impliquer les citoyens du quartier dans la réutilisation et le réemploi. Le projet, dénommé « Écorallye », s’est déroulé en juin 2013. Le projet avait notamment pour but d'aider les citoyens du quartier à développer des habitudes écoresponsables. On avait prévu que les citoyens effectueraient la visite de récupérateurs situés dans le quartier.

Le projet a demandé la collaboration de deux groupes ayant une vaste expérience environnementale : les AmiEs de la Terre de Québec et le collectif Craque-Bitume.

Le projet a été victime de son insuccès entre autres à cause de problèmes de distribution de la publicité et d'une météo non favorable aux principales activités qui avaient lieu à l'extérieur.

PPU D'ESTIMAUVILLE

Les commentaires du Conseil de quartier accueillis dans la controverse et l'insatisfaction

Un plan particulier d’urbanisme (PPU) a été proposé par l’administration municipale et une consultation publique a eu lieu en janvier 2013. Le Conseil de quartier de Maizerets avait dénoncé le fait qu'il n'avait pas eu le temps nécessaire pour réagir au PPU; cette consultation de quelques semaines ayant été lancée durant la période des Fêtes, alors que les autres quartiers avaient bénéficié de plusieurs mois.

Cette dénonciation a fait écho dans les médias écrits et électroniques. Un haut responsable politique de la Ville avait insinué que le Conseil ne connaissait pas son quartier.

Le PPU a quand même été adopté par la Ville, même si le Conseil de quartier n'a pas reconnu cette consultation, qui ne suivait pas les directives ni l’esprit du guide du ministère des Affaires municipales.

Pour faire suite au PPU, la Ville devait procéder à la modification formelle du zonage en regard du PPU, soit la « concordance ». À cette occasion, le Conseil a donc eu le temps d’étudier les propositions de la ville et a déposé une résolution formelle à l’arrondissement.

Le Conseil de quartier de Maizerets a appuyé la volonté de la Ville d’implanter un écoquartier dans le PPU d’Estimauville et de nombreuses modifications ont été proposées qui devraient aider à la revitalisation du quartier Maizerets et à la création d’un environnement de vie plus écologique.

Cependant, le Conseil était en désaccord avec certaines mesures et des changements au zonage actuel qui vont réduire les exigences de couverture verte dans plusieurs zones touchées par le PPU et le règlement de concordance proposé.

La couverture verte est essentielle pour combattre les îlots de chaleur et nécessaire pour garantir une juste proportion de surfaces perméables permettant une meilleure gestion des eaux pluviales.

Le règlement de concordance a quand même été approuvé par l’Arrondissement par un vote divisé.

Pour le moins, l’Arrondissement a manifesté son intérêt à la proposition de former un comité de suivi sur l’écoquartier.

DIRECTION RÉGIONALE DE LA SANTÉ PUBLIQUE DE LA CAPITALE-NATIONALE

Une relance de cette table de travail est souhaitable

Une rencontre a eu lieu en avril 2013 avec l'équipe de santé et environnement de la Direction régionale de santé publique de la Capitale-nationale afin de lister et nommer les problèmes environnementaux et les risques potentiels pour la santé qui concernent les citoyens de Limoilou.

La rencontre a été positive, car elle a permis d’envisager la mise sur pied d’une table de travail composée des professionnels de la Direction de la santé publique (DSP) et de membres des conseils de quartier de Maizerets et du Vieux-Limoilou.

Le but des échanges à venir sera d'identifier les problèmes et les besoins, puis d'amorcer une réflexion sur des pistes de solutions. Ce dossier de collaboration sera relancé auprès de la DRSP en 2014.